FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du siteActualitésPétitions
Brèves
LA SECTION DES RETRAITÉ·ES DE LA FSU
RAPPELLE SON SOUTIEN AU MOUVEMENT SOCIAL DES GILETS JAUNES
POUR UNE PLUS GRANDE JUSTICE SOCIALE
dimanche 20 janvier

La section des Retraité·es de la Fédération Syndicale Unitaire (FSU) de Loire Atlantique réunie ce jour rappelle son soutien au mouvement social des Gilets Jaunes pour une plus grande justice sociale.

Dans le cadre de ce qui est appelé « grand débat », elle rappelle que les revendications des retraité.e.s sont claires, connues, rappelées à chaque manifestation, communiqué ou rencontre avec les parlementaires : revalorisation des pensions et indexation sur les salaires, suppression de la hausse de la CSG sur toutes les pensions, prise en charge de la perte d’autonomie à 100 par la Sécurité sociale, pension minimale au SMIC pour une carrière complète...

Notre organisation tient à la disposition des gouvernants son analyse des besoins et de l’ensemble des revendications à satisfaire.

Elle s’insurge enfin contre toute atteinte aux libertés publiques en particulier celle de manifester et le recours par le pouvoir à la violence policière.

 
Pétition
PÉTITION POUR LE RESPECT DE NOS DROITS :
PAS TOUCHE AUX CAP ET CHSCT !



Le gouvernement a présenté aux organisations syndicales représentatives ni plus ni moins qu’un projet de « suppression du paritarisme » afin de faciliter une « déconcentration managériale » de la Fonction publique.

Il envisage une possible disparition des CHSCT (comités hygiène, sécurité, conditions de travail) en les fusionnant avec les CT. La disparition des CHSCT ouvrirait la porte au non respect par les employeurs publics de leurs obligations en matière de santé et sécurité au travail.

Il a l’intention également de supprimer les compétences des représentants des personnels dans les CAP (commissions administratives paritaires) en prévoyant de ne plus les consulter sur :

  • les projets de mouvement des personnels,
  • l’établissement des listes d’aptitude et des tableaux d’avancement annuels nominatifs,
  • certaines sanctions disciplinaires...

Cela donnerait davantage de marge de manœuvre aux chefs de service et d’établissement. Cette volonté gouvernementale de contourner les élus des personnels est en contradiction avec le statut qui prévoit notamment que les fonctionnaires participent, par l’intermédiaire de leurs représentants, à leur gestion collective et à l’organisation des services publics.

Ces orientations sont en rupture avec le travail réalisé actuellement par les représentant.e.s et les élu.e.s des personnels pour améliorer les conditions de travail, garantir l’égalité de traitement, proposer des améliorations et protéger les personnels de l’arbitraire de hiérarchies ou des erreurs de l’administration.

Nous refusons ces projets et demandons le respect et l’amélioration de nos droits.

 

Publié le mardi 5 juin 2018  par FSU Nationale
popularité : 100%
Dernière mise à jour : dimanche 20 janvier 2019 | Statistiques des visites : 100 aujourd'hui - 1276 hier - 932084 depuis le début