FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du sitePour 44Journal départemental 2010-2011
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 27 juin 2011
par FSU 44
 ?ditorial de Juin 2011
Elysée/Matignon, pas de trêve estivale : gouverner plus pour casser plus
Didier Hude
Avec la crise financière qu’ils ont eux-mêmes créée, et qu’ils font payer aux peuples, les dirigeants de l’économie et de l’argent au pouvoir n’en finissent pas de vouloir façonner le monde à leur image : celle de la spéculation. Nous avons des champions d’Europe en la matière et notre tandem présidentiel/ministériel en est un. Il y a quelques mois, les états membres de la zone euro, ont conclu un pacte pour l’euro. Ce pacte inscrit en principe incontournable le déficit public « zéro » !
C’est au nom de cette « règle d’or » (dixit) que la « pause » et la modération salariale a été décidée en Europe, que les (...)

lire la suite de l'article
samedi 2 avril 2011
par FSU 44
 ?ditorial de Mars 2011
N ??AYONS CONFIANCE QU ??EN NOS LUTTES !
Didier HUDE
La politique populiste qui caractérise le pouvoir que nous subissons depuis ces dernières années ne marque aucune pause. Les dérives de communication de l’Elysée et des ministres de l’Intérieur qui se succèdent laissent augurer d’un cap destiné à capter l’électorat français le plus réactionnaire. On peut dès lors envisager ce que serait un quinquennat reconduit d’une majorité courtisant la haine, la peur, l’engagement armé et la justice guerrière sur décor de puits de pétrole.
Dans un contexte aussi grave on peut légitimement penser que la remise en cause des solidarités sociales, des (...)

lire la suite de l'article
vendredi 17 décembre 2010
par FSU 44
 ?ditorial de décembre 2010
L ??UNIT ?, CERTES, MAIS PAS UNIQUEMENT POUR COMMUNIQUER
Didier HUDE
Le gouvernement, en faisant passer en force sa loi libérale sur les retraites, n’a pas su gagner la bataille de l’opinion. Il a pour lui le vernis législatif d’une majorité parlementaire mais la brutalité dont il est coutumier le fragilise dans une large partie de sa propre mouvance idéologique. Pour autant, peut-on affirmer que le bloc syndical a « gagné » le combat d’idées, même s’il a perdu la bataille sociale en ne sachant aller au-delà d’appels à manifestations réussies mais insuffisantes pour créer un rapport de forces ? Communiquer n’est pas débattre. Prétendre que le syndicalisme sort renforcé d’une (...)

lire la suite de l'article
Dernière mise à jour : mercredi 18 octobre 2017 | Statistiques des visites : 0 aujourd'hui - 600 hier - 506880 depuis le début