FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du siteActualités
CRISE HUMANITAIRE À NANTES



La préfète est hors l a loi

Les droits fondamentaux (boire, manger, se protéger du chaud et du froid, se laver…) ne sont pas respectés dans notre ville.

  • 400 migrants survivent dans un campement indigne au centre de Nantes
  • 1974 personnes vivent en bidonville
  • 4200 personnes sans domicile ont fait une demande d’hébergement d’urgence en Loire-Atlantique en 2016, le 115 ne dispose que de 25 places par jour !

Les réponses de la mairie

Malgré les déclarations de Johanna Rolland : « quand on dit liberté, égalité, fraternité, c’est bien ; quand on le traduit dans les actes c’est mieux », les réponses de la mairie ne sont pas à la hauteur des besoins que réclame depuis des années la crise humanitaire qui se déroule aujourd’hui sous nos yeux.

Un élan de solidarité

Un élan de solidarité à l’égard de ces populations en détresse s’est construit à Nantes. Il regroupe des associations, des syndicats et de nombreux citoyens et citoyennes qui refusent d’accepter cette situation particulièrement inhumaine, entretenue par les pouvoirs publics.

L’HUMANITÉ DE DEMAIN SE CONSTRUIT AVEC L’ACCUEIL D’AUJOURD’HUI.

Toutes et tous à la manifestation
le 22 septembre à 15h, square Daviais,
pour dénoncer l’insupportable
et exiger de véritables solutions,
dignes et pérennes

A l’appel des associations et organisations : Afrique Loire, ASSAMLA, L’autre cantine, CIMADE, CSF, CSPN, Collectif de soutien aux migrants 44, DAL, Emmaüs, Intersyndicale (CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA), LDH, Logis Saint-Jean, Médecins du Monde, RESF, UJM44…

 

Publié le lundi 3 septembre 2018  par FSU 44
popularité : 5%
Dernière mise à jour : jeudi 18 octobre 2018 | Statistiques des visites : 400 aujourd'hui - 609 hier - 835016 depuis le début