FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du siteSection départementale de Loire-AtlantiqueLa FSU dans les micros
Discours FSU 44
GR ?VE "RYTHMES SCOLAIRES" DU MARDI 12 F ?VRIER 2013
Didier Hude.



Refonder l’Ecole ! Vaste Programme ! Il suppose, au-delà des mots, de se donner le temps d’une concertation qui ne fait pas semblant. En particulier avec les partenaires sociaux de l’éducation, de toute l’éducation, même périscolaire. Sinon, comme du temps de la droite décomplexée de Sarkozy, on ne concerte que pour amuser la galerie… des fantômes. Les réformes Chatel, Darcos et Fillon ont relégué la concertation au placard. Quand on les ouvre, on y trouve les cadavres des RASED, les tontons flingueurs des livrets de compétences, les armes contendantes de « base élèves », 80 000 emplois détruits et j’en oublie. Sur le fond, la concertation Peillon, c’est plus mignon : 60 000 emplois rétablis, un socle commun moins rabougri, des aides personnalisées rafraîchies. Mais de vrai dialogue que nenni. Hormis avec les « copains » du dialogue social d’accompagnement, ceux des clones syndicaux d’écuries politiques. Les autres ne sont que fantômes évanescents d’une galerie de silhouettes, vagues formes d’un dialogue social virtuel sur une toile, toile antique comme celle d’une araignée.

Dialoguer à quoi bon ? Les élus ont les pleins pouvoirs du temps de leur mandat. Je gouverne pour vous. Je pense pour vous. Et pour le reste ma Loi – qui n’a rien d’un fantôme – vous le dit : dans le cadre de nos engagements européens… le niveau global des élèves… doit inscrire le pays dans une croissance structurelle forte… dans une économie de la connaissance internationale… L’école doit entrer dans la modernité… Ouh ouh ouh. À quoi bon concerter quand on cause si bien technocrate libéral dans l’esprit comme dans le texte ? Pour les bâtisseurs d’empire légitimés par le suffrage universel, les fantômes suffisent au dialogue. L’essentiel c’est de décider dans l’entre soi autorisé des ajustements structurels.

Alors refonder oui ! Refonder l’Ecole aussi ! Mais refonder la façon de gouverner ! Refonder la façon de penser la chose politique car la modernité technocratique, de thinck tanks en banch mark, n’est rien d’autre qu’une entreprise à embrigader par le dogme, à imposer l’austérité voulue des uns pour le profit des autres. L’Ecole en crève, comme le reste.

Mais, dames et sieurs fantômes de basse cour, limitons notre propos aux rythmes scolaires ! Votre enfant va trop longtemps à l’Ecole dans la semaine, pas assez dans l’année ? Réformons ! Votre enfant ira autant de temps à l’Ecole, même plus par semaine, mais ce sera pas pareil puisque ce sera différent. Les maires vont s’occuper de tout et payer à court terme la facture d’un temps qui, autrefois scolaire et obligatoire, sera devenu d’un tour de main facultatif, de garderie plus ou moins améliorée. Ce temps sera payant ici, là ou ailleurs. Payant ? Eh oui payant. Au diable l’égalité territoriale ! Quand on aime ses élus locaux, on ne compte pour l’école des marmots. Rutilante à Nantes ou fanée à Guémené, l’essentiel c’est de participer.

L’élu local est brave, dévoué, les Français aiment leurs maires. C’est bien connu. Leur donner du pouvoir en organisant du beau périscolaire, avec les copains des associations, tous les bénévoles du cru et les volontaires là, autour, pleins de savoir-faire, c’est-y pas une idée qu’elle est bonne ? Le projet éducatif local, validé par l’inspecteur de l’éducation, qui restera ainsi nationale, sera la preuve incontournable de la cohérence éducative. Qui peut croire ça bien longtemps quand on voit ce que sont devenus les contrats éducatifs locaux là où ils on pu exister ? Et comment va-t-on faire fonctionner des conseils d’école chronophages, des projets d’école liés aux moyens octroyés ici et là et les concertations pédagogiques avec tous les acteurs ? Quant aux locaux ? Quels locaux ? On prendra les classes et tant pis pour les conflits d’usages entre activités. Les transports scolaires ? Quels transports scolaires !

Ce projet oublie aussi les personnels de service des écoles, et les personnels de service du périscolaire. Il ignore les personnels de l’animation périscolaire, les personnels de l’extrascolaire qui ne sont pas forcément les mêmes. Il organise un allègement législatif des taux d’encadrement à l’école sur temps périscolaire. Au lieu de construire, le décret sur les rythmes ne fait que dynamiter dans la précipitation. Il dynamite des espaces de travail, sans se préoccuper des emplois existants, des missions scolaires et périscolaires supposant la coéducation avec les parents. On n’en parle pas assez mais la professionnalisation et la nécessaire reconnaissance des franchises éducatives pour garantir la laïcité est un enjeu majeur pour le scolaire, comme pour le périscolaire exposé tout autant sinon plus, aux appétits marchands, comme aux prosélytismes éducatifs. Le débat est lourd, il est complexe, il suppose de qualifications et professionnalisation. Le projet Peillon actuel sur les rythmes peut même devenir pernicieux quant au fait de reléguer au périscolaire les activités artistiques ou physiques alors que ces dernières sont des supports pédagogiques majeurs pour des apprentissages.

Quand la FSU demande de prendre du temps, ce n’est pas pour enliser les choses. C’est pour les bien traiter, dans l’intérêt voulu et recherché des enfants qui rejoint forcément en matière éducative l’élaboration avec l’ensemble des acteurs de l’éducation. Si les décideurs des politiques publiques peuvent un jour comprendre que leur grandeur viendra tout autant de leur intelligence à savoir concerter que de leur légitimité temporaire donnée par les urnes, on aura certainement fait un pas pour renouer avec des valeurs dites de gauche.

En attendant quel gâchis. La méthode utilisée ignore des pans entiers d’acteurs et le projet ne réussit qu’à cabrer. Quand l’insulte arrive ensuite à taxer piteusement de corporatismes et de fonctionnaires nantis, les voix en opposants des différentes professions, on confine à l’erreur politique grave.

Camarade Peillon, les fantômes de la rue te saluent. La gouvernance des coups de menton et des coutures de pantalon, c’est pas celle de l’éducation.

Didier HUDE

 

Publié le mardi 12 février 2013  par FSU 44
popularité : 27%
Articles de cette rubrique
  1. DISCOURS FSU LOIRE-ATLANTIQUE :
    GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE 9 OCTOBRE 2018

    9 octobre 2018

  2. DISCOURS FSU LOIRE-ATLANTIQUE
    GRÈVE FONCTIONS PUBLIQUES, SNCF, EDF...

    23 mars 2018

  3. GRÈVE DU 12 SEPTEMBRE 2017
    CONTRE LA LOI TRAVAIL

    20 septembre 2017

  4. 1er MAI 2017
    1er mai 2017

  5. MOBILISATION DES RETRAITÉ-E-S LE 29 SEPTEMBRE 2016
    2 octobre 2016

  6. GRÈVE DU 15 SEPTEMBRE 2016 CONTRE LA LOI TRAVAIL
    15 septembre 2016

  7. GRÈVE DU 19 MAI 2016
    CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL

    19 mai 2016

  8. 1er MAI 2016
    1er mai 2016

  9. GRÈVE DU 28 AVRIL 2016
    CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL

    28 avril 2016

  10. GRÈVE DU 31 MARS 2016
    CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL

    31 mars 2016

  11. 1er MAI 2015
    1er mai 2015

  12. GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE DU 9 AVRIL 2015
    9 avril 2015

  13. GR ?VE FONCTION PUBLIQUE 15 MAI 2014
    15 mai 2014

  14. 1er MAI 2014
    1er mai 2014

  15. Emploi, les salaires et la protection sociale : GR ?VE ET MANIFESTATIONS DU 18 MARS 2014
    18 mars 2014

  16. Réforme de la semaine scolaire :
    GREVE ET MANIFESTATIONS DU 5 D ?CEMBRE 2013

    5 décembre 2013

  17. Réforme de la semaine scolaire :
    GREVE ET MANIFESTATIONS DU MERCREDI 13 NOVEMBRE 2013

    14 novembre 2013

  18. RETRAITES : MANIFESTATION ET GR ?VE MARDI 15 OCTOBRE 2013
    15 octobre 2013

  19. RETRAITES : MANIFESTATION ET GR ?VE DU 10 SEPTEMBRE 2013
    10 septembre 2013

  20. 1er MAI 2013
    1er mai 2013

  21. MANIFESTATIONS DU 9 AVRIL 2013 CONTRE L ??A.N.I. "S ?CURISATION DE L ??EMPLOI"
    11 avril 2013

  22. MANIFESTATIONS DU 5 MARS 2013 CONTRE L ??A.N.I. "S ?CURISATION DE L ??EMPLOI"
    9 mars 2013

  23. GR ?VE "RYTHMES SCOLAIRES" DU MARDI 12 F ?VRIER 2013
    12 février 2013

  24. GR ?VE FONCTION PUBLIQUE LE 31 JANVIER 2013
    1er février 2013

  25. JOURN ?E D’ACTION DE LA CONF ?D ?RATION EUROP ?ENNE DES SYNDICATS : POUR L ??EMPLOI ET LA SOLIDARIT ? EN EUROPE
    14 novembre 2012

  26. ACTION D ?PARTEMENTALE POUR LE MAINTIEN DE TOUS LES EMPLOIS DE LA NAVALE ET SES SOUS-TRAITANTS  ? SAINT-NAZAIRE
    23 mai 2012

  27. 1er MAI 2012
    1er mai 2012

  28. MOBILISATION SOCIALE INTERPROFESSIONNELLE UNITAIRE  ? L ??APPEL DE LA CONF ?D ?RATION SYNDICALE EUROP ?ENNE DU 29 F ?VRIER 2012
    29 février 2012

  29. GR ?VE UNITAIRE  ?DUCATION DU 15 D ?CEMBRE 2011
    19 décembre 2011

  30. JOURN ?E D’ACTION DU 11 OCTOBRE 2011
    11 octobre 2011

  31. JOURN ?E DE GR ?VE  ?DUCATION DU 10 F ?VRIER 2011
    11 février 2011

  32. JOURN ?E NATIONALE DE L ?? ?DUCATION NATIONALE DU COLLECTIF "L’ ?DUCATION EST NOTRE AVENIR"
    22 janvier 2011

  33. JOURN ?E D ??ACTION DU 23 NOVEMBRE 2010
    23 novembre 2010

  34. CONTRE LA R ?FORME DES RETRAITES
    7 septembre 2010

  35. 1er MAI 2010
    4 mai 2010

  36. MOBILISATION INTER-PROFESSIONNELLE UNITAIRE DU 23 MARS 2010
    24 mars 2010

  37. ACTION D ?PARTEMENTALE INTERSYNDICALE : D ?FENSE DE L’EMPLOI LE 3 MARS 2010
    3 mars 2010

  38. ACTION INTERSYNDICALE NATIONALE EMPLOI ET POUVOIR D’ACHAT DU 13 JUIN 2009
    13 juin 2009

  39. 1er MAI 2009
    1er mai 2009

  40. GR ?VES ET DES MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES DU 19 MARS 2009
    19 mars 2009

  41. GR ?VE UNITAIRE INTERPROFESSIONNELLE DU 29 JANVIER 2009
    4 février 2009

  42. MANIFESTATION DU 17 JUIN 2008 POUR LA D ?FENSE DES RETRAITES ET DES 35 HEURES
    21 juin 2008

  43. LE 1er MAI 2008
    1er mai 2008

  44. MANIFESTATION LE 24 JANVIER 2008 : PRIV ?, PUBLIC POUR L ??AUGMENTATION DES SALAIRES, LA D ?FENSE DE L ??EMPLOI ET DES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC.
    24 janvier 2008

  45. LA MANIFESTATION CONTRE LES PROJETS DE XAVIER DARCOS LE 20 NOVEMBRE 2007
    21 novembre 2007

  46. MANIFESTATIONS LE 18 OCTOBRE 2007 POUR LES SERVICES PUBLICS, LES R ?GIMES SP ?CIAUX, LA REVALORISATION DES SALAIRES, LA D ?FENSE DES PR ?CAIRES ET DES MINIMA SOCIAUX
    18 octobre 2007

  47. GR ?VE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU 8 F ?VRIER 2007
    8 février 2007

Dernière mise à jour : mercredi 12 décembre 2018 | Statistiques des visites : 862 aujourd'hui - 1023 hier - 909129 depuis le début