FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du siteSection départementale de Loire-AtlantiqueSection Fédérale des Retraités
COMPTE-RENDU DE L’AG DU 14 OCTOBRE 2013



Infos sur la visite de l’après-midi : « Dans l’œil du photographe » (Archives Départementales).

Débat sur l’actualité :

La défense de nos valeurs et de nos intérêts se heurte à un contexte qui reste peu favorable :

  • remise en cause du Droit du Travail
    Crédit d’Impôts Compétitivité-Emploi aux entreprises sans réelles contreparties
    chômage élevé…
  • Si la Charte sur la Laïcité est un plus, si l’enseignement a vu une augmentation des postes, il faut que les moyens soient à la hauteur des ambitions affichées.
  • Pour nous, retraités, les mesures décidées pendant l’été sont pénalisantes :
    - 15 Mds en moins pour les Services Publics
    - TVA à 20% // tarifs de l’énergie en hausse
    - taux Livret A en baisse
    - diminution des prestations sociales
    - prélèvement de 0,3% (versé sur quel chapitre budgétaire ?)
    - etc...

L’action du 10 Septembre n’a pas eu la participation escomptée :
- Absences de la CFDT, de l’UNSA
- rôle des Médias dans la justification des « parcours individuels » des salariés
- découragement face à la continuité du processus de réforme des retraites Woerth-Fillon
- question de la syndicalisation qui est en régression…

Pourtant la FSU :
- contribue à construire un argumentaire pour s’opposer à la remise en question radicale des valeurs de solidarité et des conquêtes sociales promues par le CNR. Elle demande par exemple une vraie réforme fiscale.
- par ses interventions et son poids majoritaire dans la Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique (FGR-FP), elle élargit son audience.

Le débat qui s’ensuit permet de préciser certains aspects ou de donner d’autres éclairages :

La Droite a conceptualisé le libéralisme autour de l’individualisme. Nous assistons à une perte d’espoir, professionnel, politique avec repli sur soi, mal-être, refuge dans le populisme.
Un certain conditionnement des esprits vis-à-vis de l’enseignement : pourquoi des moyens si 1/3 des élèves ne trouveront pas de travail… ?
Préoccupation devant la « normalisation » du FN qui pénètre tous les milieux sociaux, et aussi les formations syndicales y compris la CGT, l’éducation semblant être relativement protégée. D’où des décisions de vigilance accrue des centrales syndicales sur leurs sections. Comment convaincre, combattre le scepticisme ?
Souhait que soit maintenue la plus large unité syndicale.
Nous sommes dans une période charnière, inconfortable : interrogations multiples, clivages, dans une définition de choix de société.
Bataille idéologique, du syndical au politique. Affirmer nos valeurs : lien à maintenir entre retraités actuels et futurs. Espoir dans des formes de solidarité de la jeunesse.

Pour un autre avenir des retraites et des retraités :

  • Le point sur le CODERPA 44 - la perte d’autonomie :

Rappel : le Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées comprend des représentants de syndicats, d’associations, etc.., et dépend du Conseil Général. Il émet avis et propositions. Le CODERPA 44 est un de ceux qui fonctionnent le mieux au niveau national.

Réflexion sur les orientations, l’évolution du budget, la solitude des Personnes Agées, propositions sur l’habitat (Ex « l’habitat intermédiaire », autre que EHPAD, confronté au niveau des pensions, actuel et à venir.
En 2011 : vote d’une motion unanime pour demander des mesures urgentes pour l’APA (Aide à la Personne Agée), le reste à charge, dans un cadre de Solidarité Nationale (Sécurité sociale).

Problèmes : financement (subvention de l’Etat pour l’APA passée de 50% à l’origine, à 20%)
De plus, dans le nouveau projet de réforme, ce qui est inquiétant, c’est que seules
les Associations seraient représentées, au détriment des syndicats, avec une suppression du R de Retraités.

Travail syndical en cours (CGT en particulier) pour proposer un projet alternatif de prise en charge des Personnes Agées et du Handicap.

  • Compte-rendu du Comité Délibératif Fédéral Départemental de la FSU (CDFD) du 30 septembre :

- Adhésion au Comité du Souvenir
- Action du 10 Sept : (Cf 1ère partie) Nous continuons à dénoncer le système de décote, la répartition inégalitaire de l’effort de financement des retraites, les projets de fiscalisation, de mesures d’individualisation des cotisations. (cf la pénibilité : le salarié paie une cotisation pour reclassement professionnel !)

  • Eléments d’analyse des réformes en cours et de leurs conséquences :

Toujours pas de nouvelles sources de financement des retraites envisagées.
Le poids de la démographie (taux de fécondité à plus de 2 enfants en France – 1,2 en Allemagne -) n’est pas valorisé dans les projections.
Le chiffre de 43 annuités en 2035 est dans la continuité des réformes de 2003 et 2010. L’âge de départ à la retraite devrait augmenter mécaniquement avec la durée des cotisations (ex. : un jeune qui débute à 23 ans ne touchera un taux plein qu’à 66 ans)
Injonction européenne de réduction du déficit à -3% en 2 ans.
Pourquoi de faibles mobilisations ?
- Effet du changement politique
- stratégie du « pire » : rapport Moreau.
- rapidité des mesures, en été. // procédure accélérée à l’Assemblée et clôture anticipée des débats avec passage au Sénat le 28 Octobre.
Les mesures considérées comme « positives » concernent la validation des années d’apprentissage, la bonification supplémentaire pour maternité, la pénibilité (les fonctionnaires en sont exclus – en 2035 : sur 300000 personnes concernées peu d’ entre elles bénéficieront de l’abattement de 2 ans. A long terme les effets seront faibles.
Par contre, le décalage d’Avril à Octobre de la revalorisation des pensions entraînera une perte annuelle de 1,4 M € pour les retraités (A noter que dans le même temps, la part patronale sera remboursée sur les cotisations de la branche famille)

Si nos appels à la mobilisation se heurtent à un contexte difficile il est essentiel que la continuité de notre vie syndicale s’appuie sur l’implication d’un maximum de syndiqués à divers niveaux et dans les diverses instances afin d’assurer progressivement des relais et rendre les tâches moins lourdes en les partageant.

Info sur l’ORPAN  : Organisme nantais (1970) : Institutions +Assos +Syndicats+Bénévoles Comment s’informer sur ses activités ? : Associations de quartier, Nantes-Passion, web.

 

Publié le mercredi 20 novembre 2013  par FSU 44
popularité : 10%
Dernière mise à jour : jeudi 5 juillet 2018 | Statistiques des visites : 0 aujourd'hui - 0 hier - 781768 depuis le début