FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du siteSection départementale de Loire-AtlantiqueLa FSU dans les micros
Discours FSU Loire-Atlantique
GR ?VE FONCTION PUBLIQUE 15 MAI 2014
Didier HUDE



50 milliards c’est le coût du pacte dit de responsabilité voulu par l’Elysée et Matignon.

50 milliards, c’est ce que les entreprises françaises du CAC 40 ont reversé comme dividendes à leurs actionnaires en 2013. Ce constat est cuisant. Il révèle la faillite non pas de notre pays, mais de la pensée politique d’un gouvernement et d’un président qui, élu à gauche, gouverne à droite.

Hollande ne sauve pas la France, pas plus que Sarkozy avant lui. Il continue, de ministre en ministre, la fuite en avant vers le moins-disant social. Valls, sans sourciller, le menton en ligne de mire, nous explique que le carcan européen du capitalisme décomplexé est la seule voie qui vaille.

Hollande s’est dégonflé devant Merkel et la troïka. Non seulement il n’a pas pesé dans l’union européenne mais il en est devenu un triste chantre sans envergure. L’économie française est cadenassée dans la concurrence avec les économies des autres pays européens. Partout c’est la spirale de la baisse des coûts salariaux. Partout c’est la course au moins-disant social. Partout c’est la pression à la baisse sur les prix industriels. Partout c’est la diminution des marges des entreprises françaises conjuguée aux dividendes à assurer pour les actionnaires.

Il y a quelques années un gouvernement dit de gauche aurait placé comme exigence première la redistribution des richesses produites par le travail. Aujourd’hui, les logiciels de la droite de l’argent roi et de la fausse gauche financière sont les mêmes. Leurs recettes pour faire payer la populace sont les mêmes.

Pourquoi les fonctionnaires échapperaient-ils à cette règle ? Tous les salariés trinquent. Tous les retraités trinquent, qu’ils soient du public ou du privé ! Tous nos futurs dirigeants apprennent à l’université ou dans leurs grandes écoles que les seules recettes qui valsent sont celles du capital.

La Fonction publique, les services publics, n’existent que si l’économie intègre la nécessité politique de la redistribution, via les cotisations salariales et patronales, via une fiscalité solidaire plus juste que celle qui existe aujourd’hui. Sans ce salaire socialisé il n’y pas de justice sociale possible, pas de sécurité sociale, pas d’indemnisation du chômage, pas de services publics de proximité, pas de crèches, pas d’hôpitaux, pas de politique de logement...

La question emblématique du point d’indice dans la fonction publique ne peut pas trouver sa solution dans une lutte isolée des fonctionnaires. Cette approche corpo centrée donne certes un coup de projecteur d’une journée mais elle est d’une inefficacité certaine pour peser sur des choix politiques qui ont décidé de sacrifier les secteurs publics au nom de la dictature économique.

À peine installé, Valls pilote en manuel une cure d’austérité aux petits oignons. Ce n’est pas seulement un gros cadeau au patronat. C’est aussi une baisse conséquente des revenus des familles, les plus modestes en particulier.

Les 18 milliards d’économies à réaliser par l’État vont se traduire par une nouvelle politique réactionnaire du salaire au mérite par gel du point d’indice, des suppressions d’emplois et de ministères, des transferts de compétences vers les collectivités et des privatisations.

Les 11 milliards de la Territoriale vont organiser les fusions, sous couvert de « mille feuilles » et de moins d’Etat, là aussi y’aura du statut et de l’emploi à casser, des privatisations à gratter.

Les 10 milliards de baisse dans la santé c’est le cortège continu de réductions d’accès aux soins, de déremboursements et d’augmentation du reste à charge. 10 milliards c’est énorme, du jamais vu ! Malgré les propos lénifiants c’est le transfert des frais de santé vers l’assurance privée, une nouvelle cure de réduction des effectifs hospitaliers.

Les 11 milliards sur l’ensemble des branches de la Sécurité c’est le gel des prestations familiales, des allocations logement, du RSA, de l’allocation de solidarité spécifique, de l’allocation adulte handicapé, des pensions de retraite, et j’en passe. Mais c’est aussi une coupe impossible à réaliser dans les frais de fonctionnement, avec en perspective 15 000 postes qui pourraient être supprimés, sur 160 000 restant, au sein des organismes de sécurité sociale.

Le Pacte de stabilité c’est clairement l’organisation de l’austérité, l’avènement des précarités. Le cadeau fait au patronat sur la branche famille risque d’ailleurs d’être le triste fleuron de l’agonie de notre modèle social issu du conseil national de la résistance. D’un côté on supprime les cotisations patronales et salariales mais de l’autre on diminue forcément les prestations ! Résultat des courses : on baisse le revenu salarial socialisé de la branche famille en matière d’aides à la maternité et la natalité. L’Allemagne n’a pas de branche famille, sa natalité en souffre par rapport à la France.

Le plan d’économie Valls/Hollande/Gattaz/Barroso/Merkel c’est de la violence financière concentrée pour tous les salariés, retraités et privés d’emploi. C’est la pire remise en cause infligée à la France depuis l’après-guerre. Dans les mois qui viennent, ce gouvernement n’aura pas seulement trahi et menti sur son programme électoral. Il va menacer directement notre système de protection sociale et dégradera encore plus la demande intérieure tout en accroissant les inégalités sociales.

Et là c’est sûr, sûr, on nous prend pour des cons. Debout citoyens sinon on va toucher l’fond.

 

Publié le jeudi 15 mai 2014  par FSU 44
popularité : 8%
Articles de cette rubrique
  1. DISCOURS FSU LOIRE-ATLANTIQUE :
    GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE 9 OCTOBRE 2018

    9 octobre 2018

  2. DISCOURS FSU LOIRE-ATLANTIQUE
    GRÈVE FONCTIONS PUBLIQUES, SNCF, EDF...

    23 mars 2018

  3. GRÈVE DU 12 SEPTEMBRE 2017
    CONTRE LA LOI TRAVAIL

    20 septembre 2017

  4. 1er MAI 2017
    1er mai 2017

  5. MOBILISATION DES RETRAITÉ-E-S LE 29 SEPTEMBRE 2016
    2 octobre 2016

  6. GRÈVE DU 15 SEPTEMBRE 2016 CONTRE LA LOI TRAVAIL
    15 septembre 2016

  7. GRÈVE DU 19 MAI 2016
    CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL

    19 mai 2016

  8. 1er MAI 2016
    1er mai 2016

  9. GRÈVE DU 28 AVRIL 2016
    CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL

    28 avril 2016

  10. GRÈVE DU 31 MARS 2016
    CONTRE LE PROJET DE LOI TRAVAIL

    31 mars 2016

  11. 1er MAI 2015
    1er mai 2015

  12. GRÈVE INTERPROFESSIONNELLE DU 9 AVRIL 2015
    9 avril 2015

  13. GR ?VE FONCTION PUBLIQUE 15 MAI 2014
    15 mai 2014

  14. 1er MAI 2014
    1er mai 2014

  15. Emploi, les salaires et la protection sociale : GR ?VE ET MANIFESTATIONS DU 18 MARS 2014
    18 mars 2014

  16. Réforme de la semaine scolaire :
    GREVE ET MANIFESTATIONS DU 5 D ?CEMBRE 2013

    5 décembre 2013

  17. Réforme de la semaine scolaire :
    GREVE ET MANIFESTATIONS DU MERCREDI 13 NOVEMBRE 2013

    14 novembre 2013

  18. RETRAITES : MANIFESTATION ET GR ?VE MARDI 15 OCTOBRE 2013
    15 octobre 2013

  19. RETRAITES : MANIFESTATION ET GR ?VE DU 10 SEPTEMBRE 2013
    10 septembre 2013

  20. 1er MAI 2013
    1er mai 2013

  21. MANIFESTATIONS DU 9 AVRIL 2013 CONTRE L ??A.N.I. "S ?CURISATION DE L ??EMPLOI"
    11 avril 2013

  22. MANIFESTATIONS DU 5 MARS 2013 CONTRE L ??A.N.I. "S ?CURISATION DE L ??EMPLOI"
    9 mars 2013

  23. GR ?VE "RYTHMES SCOLAIRES" DU MARDI 12 F ?VRIER 2013
    12 février 2013

  24. GR ?VE FONCTION PUBLIQUE LE 31 JANVIER 2013
    1er février 2013

  25. JOURN ?E D’ACTION DE LA CONF ?D ?RATION EUROP ?ENNE DES SYNDICATS : POUR L ??EMPLOI ET LA SOLIDARIT ? EN EUROPE
    14 novembre 2012

  26. ACTION D ?PARTEMENTALE POUR LE MAINTIEN DE TOUS LES EMPLOIS DE LA NAVALE ET SES SOUS-TRAITANTS  ? SAINT-NAZAIRE
    23 mai 2012

  27. 1er MAI 2012
    1er mai 2012

  28. MOBILISATION SOCIALE INTERPROFESSIONNELLE UNITAIRE  ? L ??APPEL DE LA CONF ?D ?RATION SYNDICALE EUROP ?ENNE DU 29 F ?VRIER 2012
    29 février 2012

  29. GR ?VE UNITAIRE  ?DUCATION DU 15 D ?CEMBRE 2011
    19 décembre 2011

  30. JOURN ?E D’ACTION DU 11 OCTOBRE 2011
    11 octobre 2011

  31. JOURN ?E DE GR ?VE  ?DUCATION DU 10 F ?VRIER 2011
    11 février 2011

  32. JOURN ?E NATIONALE DE L ?? ?DUCATION NATIONALE DU COLLECTIF "L’ ?DUCATION EST NOTRE AVENIR"
    22 janvier 2011

  33. JOURN ?E D ??ACTION DU 23 NOVEMBRE 2010
    23 novembre 2010

  34. CONTRE LA R ?FORME DES RETRAITES
    7 septembre 2010

  35. 1er MAI 2010
    4 mai 2010

  36. MOBILISATION INTER-PROFESSIONNELLE UNITAIRE DU 23 MARS 2010
    24 mars 2010

  37. ACTION D ?PARTEMENTALE INTERSYNDICALE : D ?FENSE DE L’EMPLOI LE 3 MARS 2010
    3 mars 2010

  38. ACTION INTERSYNDICALE NATIONALE EMPLOI ET POUVOIR D’ACHAT DU 13 JUIN 2009
    13 juin 2009

  39. 1er MAI 2009
    1er mai 2009

  40. GR ?VES ET DES MANIFESTATIONS INTERPROFESSIONNELLES DU 19 MARS 2009
    19 mars 2009

  41. GR ?VE UNITAIRE INTERPROFESSIONNELLE DU 29 JANVIER 2009
    4 février 2009

  42. MANIFESTATION DU 17 JUIN 2008 POUR LA D ?FENSE DES RETRAITES ET DES 35 HEURES
    21 juin 2008

  43. LE 1er MAI 2008
    1er mai 2008

  44. MANIFESTATION LE 24 JANVIER 2008 : PRIV ?, PUBLIC POUR L ??AUGMENTATION DES SALAIRES, LA D ?FENSE DE L ??EMPLOI ET DES MISSIONS DE SERVICE PUBLIC.
    24 janvier 2008

  45. LA MANIFESTATION CONTRE LES PROJETS DE XAVIER DARCOS LE 20 NOVEMBRE 2007
    21 novembre 2007

  46. MANIFESTATIONS LE 18 OCTOBRE 2007 POUR LES SERVICES PUBLICS, LES R ?GIMES SP ?CIAUX, LA REVALORISATION DES SALAIRES, LA D ?FENSE DES PR ?CAIRES ET DES MINIMA SOCIAUX
    18 octobre 2007

  47. GR ?VE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU 8 F ?VRIER 2007
    8 février 2007

Dernière mise à jour : mardi 16 octobre 2018 | Statistiques des visites : 1198 aujourd'hui - 1230 hier - 830421 depuis le début