FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du siteActualitésIl y a un an
Brèves
NON AU RECRUTEMENT DE CONTRACTUEL.LES
EN LOIRE ATLANTIQUE
À LA RENTRÉE PROCHAINE
mercredi 13 juin

L’intersyndicale 1er degré de Loire Atlantique (SNUipp-FSU, CGT Educat-Action, SUD Éducation, Snudi-FO, Se-UNSA, Sgen-CFDT ainsi que la FCPE44) s’oppose au recrutement des 70 à 80 contractuel.les à la rentrée prochaine dans les écoles du département.

Les organisations syndicales ainsi que la FCPE ont validé la proposition d’une pétition numérique et papier.

 
ÉCOLE AU RABAIS, PAR ICI L’ENTRÉE
vendredi 1er juin

L’Inspecteur d’Académie de Loire-Atlantique a annoncé le recrutement de 70 à 80 contractuel.les étudiant.es dans les écoles à la rentrée prochaine.

Le SNUipp-FSU et le SNESup-FSU s’opposent à ce type de recrutements, conséquence du démantèlement de l’École organisé par le gouvernement Philippe et relayé dans le département par l’inspection académique.

 
25 NOVEMBRE : JOURNEE INTERNATIONALE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES


A Nantes la marche du 25 novembre 2016 pour la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes partira de la place du Commerce à 17h30.

Cet événement est proposé par l’Espace Simone de Beauvoir, qui fédère les différentes associations locales en lien avec les thématiques dédiées aux droits des femmes.
Rendez-vous à l’Espace Simone de Beauvoir à l’issue de la marche, pour un moment convivial !


Le 25 novembre correspond à la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Historiquement, les militantes-ts en faveur des droits des femmes ont choisi dès 1981 la date du 25 novembre comme journée de lutte contre la violence, en mémoire des trois sœurs Mirabal, militantes dominicaines brutalement assassinées sur les ordres du chef de l’État, Rafael Trujillo (1930-1961).
Le spectre de la diversité des violences perpétrées à l’encontre des filles et des femmes est large. Les violences concernent de très nombreuses femmes à l’échelle planétaire, et ont lieu aussi bien dans l’espace privé que public. La répercussion des violences se situe tant à des niveaux physiques que psychologiques pour les victimes. Ces violences sont subies par des femmes qu’elles soient mineures ou majeures et concernent tous les milieux sociaux.

En local, les associations qui luttent contre les violences faites aux femmes tentent d’apporter des réponses diversifiées et ciblées aux femmes concernées. Aucune violence n’est considérée comme banale. Chacune et chacun d’entre nous sommes concernées-és par cet engagement féministe et les hommes ont toute leur place dans cette nécessaire mobilisation, pour que cesse l’intolérable.

 

Publié le mercredi 23 novembre 2016  par FSU 44
popularité : 4%
Dernière mise à jour : mercredi 13 juin 2018 | Statistiques des visites : 730 aujourd'hui - 676 hier - 736214 depuis le début