Discours de la FSU Loire-Atlantique à Nantes
MOBILISATION DES RETRAITÉ-E-S LE 29 SEPTEMBRE 2016
Jean CESBRON
dimanche 2 octobre 2016
par FSU 44

« Ça va mieux » a déclaré récemment le Président de la République.

Ça va mieux pour qui, s’interrogent à juste titre les retraités et principalement les femmes retraitées ou détentrices seulement d’une pension de réversion. Leur mécontentement, leurs craintes du lendemain ne sont pas un effet d’humeur.
En effet les retraités disposent d’un indicateur de mesure imparable qui est la variable « Pouvoir d’achat ».

Pour la deuxième fois cette année, les retraités manifestent pour la défense et l’amélioration de leur pouvoir d’achat
Depuis 3 ans maintenant le gouvernement s’oppose à la revalorisation de nos retraites.
Non seulement il a entériné la date d’une éventuelle revalorisation qui ne se situe plus au Premier Janvier, ni au Premier Avril, mais il l’a repoussée au Premier Octobre
Maintenant le principe de la revalorisation n’est plus établi sur l’évolution du salaire moyen des actifs mais sur l’indice des prix établi par l’INSEE Cet indice est notoirement défavorable aux retraités car il est établi à partir des prix du marché de produits peu ou pas acquis par les retraités .Achetez vous régulièrement un réfrigérateur, une télé, un téléphone portable, un costume 3 pièces ? Evidemment non !!!
Ce que réclament à juste raison les retraités c’est que soit établi un indice du coût de la vie à partir des dépenses contraintes : les denrées alimentaires, les soins médicaux, le coût des transports publics, les frais attachés aux services à la personne
Cet été la cherté des prix des fruits et légumes, de la viande ont grossi pour certains d’au moins 30% et l’on sait, dès aujourd’hui que les conditions climatiques du printemps et de l’été 2016 vont entrainer l’augmentation du prix des pommes de terre, du pain, des pates et autres féculents .

Et ce n’est pas les 0,1% de la dernière augmentation des pensions qui compensera cette nouvelle altération du pouvoir d’achat. cette revalorisation de 0,1% des retraites avez-vous quantifié ce qu’elle représentait véritablement ?
Pour une pension moyenne de 1000 euros mensuels cela fait un euro par mois d’augmentation soit 3 centimes d’euro par jour !!! Un scandale, une injure aux retraités, à leur dignité d’anciens travailleurs, de l’irrespect caractéristique envers celles et ceux qui aujourd’hui sont souvent des aidants familiaux pour un conjoint non autonome ou pour des enfants et petits enfants précaires ou chômeurs.

Cette baisse du pouvoir d’achat contribue à la paupérisation des retraités qui sont comptés pour 3 millions dans le lot des 8,5 millions de pauvres dans notre pays , la 6ème puissance économique mondiale…
Cette misère sociale n’est pas acceptable.
Les retraités ont raison de se battre pour l’augmentation de leur pension, comme les actifs pour leur salaire. Le combat est commun et les manifestations inter générationnelles contre la Loi travail sont justifiées.

En conséquence revendiquons :

  • pour un rattrapage significatif immédiat de nos retraites ;
  • pour l’indexation des pensions sur l’évolution du salaire moyen ;
  • pour qu’aucune pension ne soit inférieure au SMIC pour une carrière complète ;
  • pour un retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er Janvier
  • pour le maintien de l’intégralité des pensions de réversion
  • pour le rétablissement de la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs

Jean Cesbron