FSU 44
Tel : 02.40.35.96.55
Fax : 02.40.35.96.56
Courriel : fsu44@fsu44.org

Maison des syndicats
8, place de la Gare de l'Etat
44276 Nantes Cedex 2
Accueil du sitePour 44Journal départemental 2016-2017
Articles publiés dans cette rubrique
mercredi 5 juillet 2017
par FSU 44
Editorial
LA PANNE DÉMOCRATIQUE
Catherine TUCHAIS

Le président Macron avait fait du besoin supposé des Français d’un « renouveau démocratique » l’assise de sa victoire. C’est ce même argument qui a été affiché pour justifier le choix d’un gouvernement dit sans couleurs, avec une rhétorique du changement qui, non qualifié, est la permission à toutes les reculades. Au lendemain des élections législatives, les résultats, s’ils débouchent sur un présidentialisme absolu, disent aussi par le record de l’abstention (58 %) la panne démocratique et l’infondé de l’argument du renouveau.

La République en marche, avec ses candidats disparates, prend 350 sièges et obtient ainsi une majorité absolue. Si le résultat est moindre que ce qui était annoncé, il faut y ajouter les 131 voix de l’UDI et des Républicains qui sauront s’y retrouver dans des propositions de loi bien ancrées dans un programme libéral assumé. Et celles aussi des 29 socialistes réchappés, dont aucun n’était frondeurs, qui se sont présentés sous l’en-tête « majorité présidentielle », affichant ainsi leur alliance au programme macronien. Fort de ces soutiens, Emmanuel Macron va pouvoir parachever ce qu’il a contribué à lancer dans l’ombre, à l’Élysée d’abord, comme ministre de l’Économie ensuite. Et pour y répondre et construire une opposition qui fasse échos aux revendications de progrès et de transformation sociale, il ne reste au sein de l’hémicycle qu’une gauche dépeuplée, même si le PCF et FI résistent avec l’élection de 27 députés.



lire la suite de l'article
mercredi 5 juillet 2017
par FSU 44
POUR 44 n°96
Juin 2017

AU SOMMAIRE :

p. 1-2 : Édito.
p. 2 : La macron-économique.
p. 3-4 : Retraites : de nouvelles régressions.
p. 4 : 30 mars 2017 : manifestation des retraités 30 mars : mobilisation des retraités.



lire la suite de l'article
jeudi 23 mars 2017
par FSU 44
POUR 44 n°95
Mars 2017

AU SOMMAIRE :

p. 1-2 : Édito.
p. 2 : Couverture santé, la fracture s’élargit.
p. 3-4 : Sélection en master.
p. 4 : 30 mars : mobilisation des retraités.
p. 5-6 : Une approche syndicale de la lutte contre l’extrême droite
p.7 : « Pack 15-30 ».
p.8 : Le message des 50 Otages.



lire la suite de l'article
vendredi 17 mars 2017
par FSU 44
Editorial
NE PAS SE LAISSER RÉDUIRE
Catherine TUCHAIS
En cette période pré-électorale où l’arrogance le dispute au ridicule, la tentation est grande de se demander « et nous, citoyens, où sommes nous là-dedans ? ». Certain-es savent utiliser ce désarroi, habiles à construire un discours en kit, adapté à chaque situation de détresse, mais qui ne tient aucune cohérence quand il est lu dans son intégralité. C’est ce que fait le FN, en sangsue de la misère. Un discours réducteur, mais dont il est difficile de rire aujourd’hui tant on en sait la réalité de la menace.
Malgré cela, ou parce que cela, il est nécessaire de ne pas entériner la résignation. Il est même (...)

lire la suite de l'article
mardi 3 janvier 2017
par FSU 44
EDITORIAL
Catherine TUCHAIS
Cette fin d’année est aussi celle de ce gouvernement qui n’aura fait qu’enterrer un peu plus les espoirs de progrès, de justice et d’égalité. Faire de la politique ce n’est pas mentir, ce n’est pas trahir. Si on est élu sur un programme qu’on n’applique pas, comment ne pas discréditer toujours plus profondément ce qui fonde la démocratie républicaine ? On ne fait qu’alimenter le « tous pourris » et les politiques du pire. Nous ne nourrissions aucune illusion sur ce gouvernement ; nous savions que l’époque était au maigre pour les Français les plus modestes. Nous savions qu’il n’y a pas de fée à Matignon, à Bercy ou à l’Elysée pour que par baguette magique la France cesse d’être vice-championne d’Europe des dividendes servis aux actionnaires du CAC 40. Nous étions lucides. Mais nous voulions croire qu’au moins une rupture, aussi infime soit-elle, s’exercerait. Dans le soutien à une politique sociale digne de ce nom, avec un souci de maintien des moyens pour celles et ceux qui les font vivre au quotidien. Dans le soutien à la fonction publique d’Etat qui était laminée par les destructions d’emplois et parfois plus durement encore par la RGPP.

lire la suite de l'article
décembre 2016
par FSU 44
POUR 44 n°94
Décembre 2016

AU SOMMAIRE :

p. 1-2 : Édito.
p. 3 : Hébergement, éducation et migrations.
p. 3 : L’école pop’
p. 4 : Sécurité sociale ou complémentaires privées ?.
p. 4 : Un livre sur 10 enseignants Freinet.



lire la suite de l'article
samedi 15 octobre 2016
par FSU 44
POUR 44 n°93
Septembre 2016

AU SOMMAIRE :

p. 1 : Édito.
p. 2 : Biométrie dans les cantines des collèges.
p. 3 : Pôle-Emploi, où allons-nous ?
p. 4 : Grève dans le périscolaire en septembre.
p. 4 : Le nouveau bureau exécutif de la FSU 44



lire la suite de l'article
mercredi 5 octobre 2016
par FSU 44
Editorial
INVENTER D’AUTRES FORMES DE MOBILISATIONS ET D’ACTIONS POUR NE PAS S’INCLINER
Catherine TUCHAIS
La rentrée sociale en Loire Atlantique a été marquée par des moments forts, qui ont permis de montrer au gouvernement que les chaleurs estivales ne nous avaient pas liquéfiés. Le meeting intersyndical auquel avaient été invités les secrétaires généraux de la CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, FIDL a pris un caractère national. Il a placé notre département en avant-scène de la mobilisation pour voir la loi Travail abrogée. Jusqu’au bout nous avons maintenu la pression dans la rue, tout en rappelant que la manifestation publique n’est qu’un moment qui vient ponctuer des mobilisations qui se passent aussi ailleurs. La manifestation du 15 septembre n’était pas un « baroud d’honneur », comme se sont plus à le dire certains médias. Si nous avons la lucidité de reconnaître que les mobilisations n’étaient pas par leur nombre à la hauteur de la contestation, nous pouvons cependant continuer à porter fort la revendication de l’abrogation de cette mauvaise loi, tournée contre les salariés et les privés d’emploi, résultat d’un choix de société qui ignore l’humain. Les enquêtes continuent à le montrer : une grande majorité de la population n’en veut pas.

lire la suite de l'article
Dernière mise à jour : mercredi 20 septembre 2017 | Statistiques des visites : 633 aujourd'hui - 1104 hier - 475124 depuis le début